Actualités

Art contemporain. Anthropologie philosophique des formes & Computer Science

Le carnet de recherche ARIA (Art contemporain. Anthropologie philosophique des formes & Computer Science), travaillé et alimenté de façon collective, espère rendre compte des recherches en cours sur l’Art contemporain lorsqu’il est traversé, habité, initié par les problématiques de l’Intelligence artificielle. Résolument inter et pluridisciplinaire, ce carnet entend restituer, à la croisée des sciences humaines et sociales comme des sciences dures et exactes, des initiatives de travail agissant sur des répertoires différenciés à l’échelle nationale et transnationale. Sont présentés des projets de recherche académiques in progress, des thèses au démarrage comme venant à soutenance, le travail d’artistes, des publications récentes, des retours d’expériences conduits sur le terrain, des séminaires, colloques et journées d’études à venir, des entretiens, etc. Conçu comme un outil de collaboration intellectuelle, il a vocation à accueillir les textes et brèves de toutes celles et ceux intéressés par une mutualisation scientifique des données sur un sujet en développement qui attend la lecture critique.


Miguel Chevallier 
Digital Cosmologies
Commissaire de l’exposition : Philippe Piguet
Exposition du 24 juin au 23 septembre 2023
Centre d’art contemporain La chapelle de la Visitation
25 rue des Ganges 74200 Thonon-les-Bains
Digital Cosmologies questionne notre relation à la réalité et nous confronte à l’infini numérique. L’exposition présente différents axes de recherches de Miguel Chevalier avec pour fil conducteur le pixel, élément de base de l’informatique et motif récurrent dans le travail de l’artiste. Il est l’équivalent de la touche picturale, car c’est la juxtaposition des pixels qui permet de composer l’image. A l’inverse des recherches menées par les artistes comme Alain Jacquet ou Roy Lichtenstein dans le Pop Art, qui se sont intéressés à l’agrandissement du point et de la trame offset, Miguel Chevalier développe une écriture à part entière non plus fondée sur la trame de points, mais sur la trame du pixel. Le pixel devient autonome et compose des univers abstraits empreints de poésie.
Ainsi l’exposition débute avec cinq oeuvres de lumière de la série Pixels Infini qui invitent le spectateur à plonger dans un univers infini de pixels et de lumière. Pixels infini Circulaire et Pixels Infini Op’art se compose d’une trame de pixels.
Dossier de presse ici
https://www.thononlesbains.com/equipement/chapelle-de-la-visitation-espace-dart-contemporain-thonon-les-bains/

Gabriel Massan, Third World: The Bottom Dimension, 2022

Art Basel
En 2021, on dénombrait 2,8 milliards de gamers à travers le monde – soit plus d’un tiers de la population mondiale, faisant passer le jeu vidéo d’une activité de niche au plus grand phénomène de masse de notre époque. Nombreux∙ses sont ceux∙celles qui passent des heures chaque jour dans un monde parallèle et vivent une multitude de vies différentes.

Les jeux vidéo sont au 21e siècle ce que les films étaient au 20e siècle et les romans au 19e siècle.
https://www.artbasel.com/news/gabriel-massan-hans-ulrich-obrist-third-world-bottom-dimension-serpentine-london?lang=fr


© Grégory Chatonsky

Articles du journal Libération 
du 20 juin 2021
ART & Intelligence Artificielle

Algorithmes
Antonio Somaini : «Avec l’IA, notre rapport avec les images va être totalement bousculé»


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search